Investissement locatif : investir dans le neuf ou dans l’ancien ?

Acheter un logement en vue de le louer et de percevoir des revenus représente une bonne option pour se constituer un patrimoine solide dans le temps. Mais lorsqu’on décide d’investir dans l’achat d’un logement, on se demande souvent si c’est l’option du neuf ou de l’ancien qui représente la meilleure rentabilité immobilière.

Ce n’est pas toujours aisé de trancher. Néanmoins, avec les conseils rassemblés ici, vous saurez choisir l’option qui correspond la mieux à vos attentes.

L’investissement locatif dans le neuf

Vous devez savoir qu’il y a des atouts ainsi que des faiblesses à effectuer un investissement dans le neuf ou dans l’ancien. Lorsque vous décidez donc d’investir dans le neuf, vous êtes sûr de louer votre logement à un prix élevé, car il bénéficie d’un bon confort et est doté d’excellentes performances énergétiques. De plus, avec un investissement dans le neuf, vous n’avez pas de grands travaux à réaliser et les frais de notaire lors de l’achat du bien sont réduits.

Ces derniers constituent 2 à 3% du montant du bien. Ce qui vous constitue des économies. Cependant, le plus gros avantage à investir dans le neuf, c’est que vous bénéficiez d’une importante réduction d’impôt. C’est notamment le cas lorsque vous investissez au titre de la loi Pinel. Votre réduction d’impôt peut aller jusqu’à 21%. Par ailleurs, dans le neuf, vous pouvez acquérir votre bien dans un emplacement de votre choix avec la possibilité de pouvoir échelonner les paiements.

Cependant, les faiblesses de l’investissement dans le neuf, c’est qu’il vous faudra atteindre près d’un an avant d’acquérir votre bien. De plus, pour bénéficier de la réduction d’impôts, vous devez respecter quelques critères.

 

 

L’investissement locatif dans l’ancien

Investir dans le neuf ou dans l’ancien vous fait bénéficier d’un bon emplacement. Mais l’avantage avec l’investissement dans l’ancien, c’est que vous pouvez avoir des biens un peu partout, même dans des zones à forte concentration démographique. Il peut s’agir :

  • Des centre-villes,
  • Des banlieues,
  • Des zones à proximité des commerces, écoles ou transports.

Ce qui limite les risques de vacance locative. De plus, dans l’ancien, vous n’avez pas à attendre longtemps pour acquérir votre bien. Au bout de 4 mois maximum, votre bien peut vous être livré. Ce qui est bien si vous êtes pressé de commencer à percevoir les loyers. De même, dans l’ancien, les biens sont à prix abordables. Vous aurez alors plus d’aisance à dénicher des locataires.

Cependant, les faiblesses d’un investissement dans l’ancien, c’est que les frais de notaire sont assez élevés. Ceux-ci vont jusqu’à 8% du prix d’achat du bien. De plus, un bien dans l’ancien est généralement dans un mauvais état puis possède une mauvaise isolation thermique et phonique. Ce qui vous contraint à faire de grands travaux. Or, il n’y a qu’en faisant des travaux que vous pouvez recevoir des aides.

Neuf ou ancien : dans quel type de logement investir ?

Compte tenu du fait qu’investir dans le neuf ou dans l’ancien possède dans chaque cas des avantages et des inconvénients, il sera difficile de vous recommander une catégorie de biens. C’est donc à vous d’analyser les atouts et les faiblesses de chaque type d’investissement puis en fonction de vos besoins de choisir celui qui vous satisfait le plus.